Podcasts sur l'histoire

Rousse YMS-443 - Histoire

Rousse YMS-443 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Roux

(YMS-443 : dp. 320, 1. 136'0", b. 24'6", dr. 10', art. 15 k.
cpl. 32 ; une. 1 3", 2 20mm., 2 dct., 2 dcp.; cl. YMS-136)

Le YMS-44S a été mis en service le 21 octobre 1943 par le Hiltebrant Dry Dock C

Après le shakedown, le YMS-448 a opéré de la Bête est jusqu'au printemps où elle a transité le Canal de Panama le 10 avril. Elle a servi brièvement à Pearl Harbor, Eniwetok et Guam, puis a fumé plus à l'ouest pour son devoir de combat initial, à Okinawa. Arrivé le 26 juin 1945, il est resté dans le Ryukyus, engagé dans des missions de déminage et de patrouille anti-sous-marine, avec une interruption pour disponibilité aux Philippines jusqu'au 6 septembre 1945. Puis commandé au Japon, il a balayé le canal Koehi, Wakayama et Hiro Wan jusqu'à Le 12 février 1946 quand, avec un équipage d'hommes éligibles pour la décharge, elle a quitté Kobe pour les États-Unis.

En arrivant à San Francisco le 27 mars, elle s'est dirigée de nouveau vers l'ouest le 27 novembre et a opéré à Pearl Harbor, à l'Île Johnston Eniwetok, à Guam et à Woleni pour le reste de l'année. Nommé Redhead et reclassifié AMS-34, le 18 février 1947, il poursuit ses opérations de nettoyage d'après-guerre à Truk Satawan, Guam, Saipan, Ngulu, Palau, Malakal, Karor' Chichi Jima et Yokosuka.

Restant dans les eaux japonaises tout au long de 1948, 1949 et jusqu'en 1950, Redhead a navigué pour la Corée le 12 juillet 1950 pour aider à défendre la Corée du Sud. Une unité de la division des mines 31, Redhead a servi dans la TF 95 et, au cours de la dernière partie de 1950 et des premiers mois de 1951, a opéré au large des deux côtes de la péninsule coréenne, balayant les mines amarrées avec des engins de type "O" agissant comme une destruction de mines navire et comme récupérateur d'engins de dragage de mines.

Redhead a reçu la Presidential Unit Citation pour les opérations contre les forces ennemies en Corée du 11 au 24 octobre 1950. Opérant dans le cadre de TU 95.61, Redhead a aidé au balayage et au balisage d'un canal de 2 000 mètres de large et de 14 milles de longueur, jusqu'aux limites extérieures de Wonsan. Harbour, au cours de laquelle de fortes concentrations de mines de contact ennemies ont été balayées. Le 12 octobre, après avoir aidé à éclairer un canal à travers deux champs de mines de type contact fortement minés, Redhead a rencontré un troisième champ de densité extrême et a immédiatement mené des opérations de sauvetage pour les survivants de deux autres dragueurs de mines qui avaient été coulés par des mines. Continuellement à cheval sur les tirs des batteries côtières ennemies pendant environ une demi-heure, Redhead a aidé à réduire au silence au moins trois des batteries à terre hostiles et a réussi à échapper à de nombreuses mines pour mener des activités de sauvetage. Elle est ensuite retournée à la mission de déminage et a terminé l'exploration d'une zone à travers "l'une des concentrations les plus lourdes de mines ennemies jamais rencontrées dans l'histoire navale".

Au cours de la dernière partie de 1951 et des premiers mois de 1952, les opérations de Redhead l'ont emmenée à Pukhan Suido, Yasu, en Corée du Sud et à Wonsan. Là, en plus de son équipement de type "O", elle a maintenant diffusé la boîte à marteaux acoustique et les "jigs ouverts et fermés" pour une utilisation dans le balayage des champs de mines acoustiques et magnétiques, tandis que les tâches accessoires comprenaient le sauvetage air-mer, les patrouilles de nuit et l'enquête sur les suspects des bateaux de pêche et des jonques, qui étaient souvent utilisés par les communistes pour le mouillage des mines.

Du 7 mai au 3 juin 1952, le Redhead a pénétré profondément dans le Wonsan Harhor, pour éliminer les mines tout près des canons lourds du rivage et permettre l'entrée des navires de bombardement amis. Redhead a effectué des balayages magnétiques, aeoustie et amarrés au large d'Inehon en juin et juillet 1952, et a patrouillé un poste de piquetage de nuit au large de Songjin en août. Participant aux opérations au large de la côte est de la Corée, du 12 août au 8 septembre, le Redhead a dispersé une eoneentration de sampans ennemis en marquant des coups sur deux des embarcations sous le feu de la batterie côtière ennemie. Puis du 12 au 15 octobre, il a mené sa formation près du rivage à Kojo, où, sous le feu intense de l'ennemi, ils ont accompli avec succès leur mission.

En 1953, Redhead a continué le déminage et les patrouilles d'identification de nuit au large de Wonsan, des îles Yang Do Cho To, Po Hang et Daengyong Do.

Restant en Corée après la trêve de juillet 1953, Redhead a continué à effectuer des patrouilles de nuit au large de la côte est de la Corée jusqu'à la fin de l'été 1954. Le 1er septembre 1954, elle s'est présentée à l'installation de réparation de navires de Yokosuka et a été reclassée comme chasseur de mines AMCU-48. . Elle a été de nouveau reclassée, à MHC-48, le 7 février 1955. Le 28 avril 1955 elle est devenue en route pour Long Beach, Californie, arrivant le 25 mai.

Elle s'est ensuite rendue à Seattle, où elle a rejoint la Harbor Defense umt, 13th Naval District. Jusqu'en 1956 et jusqu'en 1957, elle a effectué des recherches sur les canaux dans les détroits de Juan De Fuca et de Puget Sound. En octobre 195, cependant, il s'est déplacé à Astoria où il a été désarmé le 6 décembre 1957 et a rejoint le Columbia River Group, Pacific Reserve Fleet, où il est resté jusqu'à ce qu'il soit rayé de la liste de la Marine le 1er novembre 1959.

Redhead a remporté trois étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale et 10 étoiles de bataille pendant le conflit coréen.


Il y en avait tellement, tellement.

"Que dois-je faire avec tout cela ?"

Joy Redhead Gilchrist a laissé derrière elle deux boîtes de cartes de recettes et sept dossiers contenant ses recettes préférées, y compris des recettes de sa grand-mère, de sa mère, de leurs amis et de nombreux amis à elle.
Ecrit à la main, dactylographié, à partir de journaux et de magazines, imprimé à partir d'Internet.
Elle avait passé beaucoup de temps à les organiser tous pour ceux qui pourraient avoir un intérêt.
Ils ont tous été scannés et assemblés dans un fichier Adobe Acrobat (PDF).
Des informations sur la structure de ce document peuvent être trouvées sur la page d'introduction de celui-ci.
Comme il fonctionne avec les versions de bureau et mobiles d'Acrobat Reader, la version de bureau est recommandée.


67 des rousses les plus légendaires de tous les temps

Nous n'avons certainement pas besoin d'excuse pour célébrer la beauté des cheveux roux - mais juste au cas où nous le ferions, c'est aujourd'hui le jour. Le 5 novembre est la journée nationale Love Your Red Hair.

Selon NationalDayCalendar.com, les vacances ont été créées cette année pour « donner aux rousses les moyens de se sentir en confiance, d'avoir l'air incroyable et de se mettre en valeur » et d'encourager les gens à partager des photos de leurs cheveux sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #LoveYourRedHairDay. C'est une cause noble et que tout le monde peut soutenir, que vous ayez les cheveux roux ou non.

Divulgation complète : notre amour pour les gingembres est profond. De vraies rousses comme Julianne Moore et Nicole Kidman nous donnent envie de courir au salon et de devenir cramoisi. Et nous adorons les rouges fictifs comme Annie, La Petite Sirène et notre préférée de tous les temps, Anne Shirley alias « Anne of Green Gables ».

Non seulement leurs cheveux enflammés sont dignes de l'évanouissement, mais ces gens ont le type de culot, de succès et de confiance en eux pour soutenir leur look hors du commun. Bien qu'ils ne soient peut-être pas tous des roux nés, nous apprécions toujours leur capacité à tirer une crinière rouge.

Ainsi, pour célébrer la Journée nationale Love Your Red Hair, nous avons rassemblé 67 rousses célèbres que nous adorons absolument. Vérifiez-les et faites-nous savoir si nous avons manqué quelqu'un dans la section commentaires ci-dessous.


2. Hayreddin Barberousse

Hayreddin Barberousse

Hayreddin Barbarossa est né de Yakup Aga et Katerina sur l'île de Lesbos, à Mytilène, en 1478 et est décédé à Istanbul le 4 juillet 1546. Il était connu en Europe sous le nom de "Barbarossa", qui signifie "barbe rousse" en italien. Ses frères sont devenus marins mais se sont ensuite tournés vers la course pour contrer la course des chevaliers d'Hospitaliers. En 1503, son frère s'empare de trois navires et fait de l'île de Djerba sa base. Aruj et Barbarossa ont saisi Cavalleria, un navire de guerre sicilien avec 380 soldats espagnols et 60 chevaliers espagnols à bord alors qu'ils se rendaient à Naples depuis l'Espagne. Barberousse mourut dans un palais près de Constantinople à Buyukdere en 1546 après avoir vécu une vie aventureuse en mer.


Les rousses sont considérées comme plus drôles

Selon le professeur Andrew Stott, qui enseigne l'histoire de la comédie à l'Université de Buffalo, nous avons commencé à voir le clown de cirque tel que nous le connaissons – avec de la peinture faciale et des perruques aux couleurs vives – au début du XIXe siècle. Les perruques devaient être brillantes pour être vues de l'arrière des grands théâtres, donc le rouge était un choix évident. Stott spécule également que la notion du clown roux s'est solidifiée dans notre culture au début du 20e siècle comme un clin d'œil à l'afflux d'immigrants irlandais en Amérique. « Ce n'est pas un hasard. . . que Ronald McDonald épelle son nom de famille à la manière irlandaise au lieu d'écossais », explique Stott à La Rosa dans le livre.


Contenu

Moderne

Europe du Nord et de l'Ouest

Les cheveux roux se trouvent le plus souvent dans les franges nord et ouest de l'Europe [4], ils sont centrés autour des populations des îles britanniques et sont particulièrement associés aux nations celtiques. [4]

L'Irlande a le plus grand nombre de personnes aux cheveux roux par habitant dans le monde avec un pourcentage de personnes aux cheveux roux d'environ 10 %. [5]

La Grande-Bretagne compte également un pourcentage élevé de personnes aux cheveux roux. En Écosse, environ 6% de la population a les cheveux roux avec la plus forte concentration de porteurs de cheveux roux au monde à Édimbourg, ce qui en fait la capitale mondiale des cheveux roux. [6] [7] En 1907, la plus grande étude jamais réalisée sur la couleur des cheveux en Écosse, qui a analysé plus de 500 000 personnes, a révélé que le pourcentage d'Écossais aux cheveux roux était de 5,3 %. [8] Une étude de 1956 sur la couleur des cheveux parmi les recrues de l'armée britannique a également trouvé des niveaux élevés de cheveux roux au Pays de Galles et dans les comtés frontaliers écossais de l'Angleterre. [nf 1] [9]

Europe de l'Est et du Sud

En Italie, les cheveux roux se retrouvent à une fréquence de 0,57 % de la population totale, sans variation de fréquence selon les différentes régions du pays. [10] En Sardaigne, les cheveux roux se retrouvent à une fréquence de 0,24% de la population. [10] Les ethnographes de l'ère victorienne considéraient les Oudmourtes de la région de la Volga en Russie comme « les hommes les plus roux du monde ». [11] La région de la Volga a toujours l'un des pourcentages les plus élevés de personnes rousses. [12]

Les cheveux roux se retrouvent également parmi les populations juives ashkénazes. [13] En 1903, 5,6% des Juifs polonais avaient les cheveux roux. [14] D'autres études ont montré que 3,69 % des femmes juives dans l'ensemble avaient les cheveux roux, mais environ 10,9 % de tous les hommes juifs ont la barbe rousse. [15] Dans la culture européenne, avant le 20ème siècle, les cheveux roux étaient souvent considérés comme un trait typiquement juif : pendant l'Inquisition espagnole, tous ceux qui avaient les cheveux roux étaient identifiés comme juifs. [16] En Italie, les cheveux roux étaient associés aux Juifs italiens et Judas était traditionnellement représenté comme roux dans l'art italien et espagnol. [17] Le stéréotype selon lequel les cheveux roux sont juifs demeure dans certaines parties de l'Europe de l'Est et de la Russie. [18]

Afrique du Nord et Méditerranée

Les populations berbères du Maroc [19] et du nord de l'Algérie ont parfois des roux. La fréquence des cheveux roux est particulièrement importante chez les Riffiens du Maroc et les Kabyles d'Algérie, [20] [21] [22] respectivement. La reine du Maroc, Lalla Salma épouse du roi Mohammed VI, a les cheveux roux. Abd ar-Rahman Ier, émir fondateur de Cordoue, avait également les cheveux roux, sa mère étant une esclave chrétienne berbère.

Asie (toutes les régions)

En Asie, on trouve des cheveux roux chez certains peuples d'origine afghane [23] [24] arabe, iranienne, mongole, turque, miao et hmong.

D'anciens restes humains aux cheveux roux et brun rougeâtre ont été découverts dans diverses régions d'Asie, y compris les momies Tarim du Xinjiang, en Chine. [25] Plusieurs échantillons préservés de cheveux humains ont été obtenus dans un cimetière de l'âge du fer à Khakassie, en Sibérie du Sud. De nombreux échantillons de cheveux sont de couleur rouge et un crâne du cimetière avait une moustache rouge préservée. [26]

Dans le Livre de Wei, l'auteur chinois Wei Shou note que Liu Yuan mesurait plus de 6 pieds et avait une tension rouge sur sa longue barbe. [27]

Il existe d'autres exemples de cheveux roux chez les premiers Turcs. Muqan Qaghan, le troisième Qaghan du Khaganate turc, aurait les cheveux roux et les yeux bleus. [28]

Dans les sources chinoises, les anciens Kirghizes étaient décrits comme des personnes à la peau claire, aux yeux verts ou bleus et aux cheveux roux avec un mélange de caractéristiques européennes et est-asiatiques. [29]

Le peuple Kipchak était un groupe ethnique turc d'Asie centrale qui a servi dans les forces militaires de la Horde d'Or après avoir été conquis par les Mongols. Dans le document historique chinois « Kang mu », le peuple Kipchak est décrit comme étant aux cheveux roux et aux yeux bleus. [30]

Le peuple ethnique Miao de Chine est enregistré avec des cheveux roux. Selon FM Savina de la Société missionnaire étrangère de Paris, l'apparence des Miao était jaune pâle dans le teint de la peau, presque blanche, la couleur de leurs cheveux étant souvent brun clair ou foncé, parfois même roux ou blond soie de maïs, et quelques-uns d'entre eux ont même les yeux bleu pâle. [31]

Une étude phénotypique des Hmong montre qu'ils naissent parfois avec des cheveux roux. [32]

Amériques, Océanie et Afrique subsaharienne

L'émigration d'Europe a multiplié la population d'humains aux cheveux roux dans les Amériques, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud.

Historique

Plusieurs récits d'écrivains grecs mentionnent des personnes rousses. Un fragment du poète Xénophane décrit les Thraces comme ayant les yeux bleus et les cheveux roux. [34] Les anciens peuples Budini et Sarmates sont également rapportés par l'auteur grec comme étant aux yeux bleus et aux cheveux roux, et ces derniers lui doivent même leurs noms. [35] [36]

En Asie, des cheveux roux ont été trouvés chez les anciens Tochariens, qui occupaient le bassin du Tarim dans ce qui est aujourd'hui la province la plus au nord-ouest de la Chine. Des momies de Tarim du Caucase ont été trouvées avec des cheveux roux datant du 2e millénaire avant JC. [37]

Les cheveux brun rougeâtre (auburn) se trouvent également chez certains Polynésiens, et sont particulièrement fréquents dans certaines tribus et groupes familiaux. Dans la culture polynésienne, les cheveux roux sont traditionnellement considérés comme un signe de descendance d'ancêtres de haut rang et une marque de domination. [38] [39]

Le pigment phéomélanine donne aux cheveux roux sa couleur distinctive. Les cheveux roux contiennent beaucoup plus de pigment phéomélanine que de pigment foncé eumélanine.

La génétique des cheveux roux semble être associée au récepteur de la mélanocortine-1 (MC1R), qui se trouve sur le chromosome 16. Quatre-vingt pour cent des roux ont une variante du gène MC1R. [2]

Les cheveux roux sont associés à une couleur de peau claire, car de faibles concentrations d'eumélanine dans tout le corps des personnes aux cheveux roux causées par une mutation MC1R peuvent provoquer les deux. La concentration plus faible de mélanine dans la peau confère l'avantage qu'une concentration suffisante de vitamine D importante peut être produite dans des conditions de faible luminosité. Cependant, lorsque le rayonnement UV est fort (comme dans les régions proches de l'équateur), la concentration plus faible de mélanine entraîne plusieurs inconvénients médicaux, tels qu'un risque plus élevé de cancer de la peau. Le gène variant MC1R qui donne aux gens les cheveux roux donne généralement une peau difficile ou impossible à bronzer. En raison de la réaction naturelle du bronzage à la lumière ultraviolette du soleil et des quantités élevées de phéomélanine dans la peau, les taches de rousseur sont une caractéristique commune mais pas universelle des personnes rousses.

Les cheveux roux peuvent provenir de plusieurs changements sur le gène MC1R. Si l'un de ces changements est présent sur les deux chromosomes, l'individu respectif est susceptible d'avoir les cheveux roux. Ce type de transmission est décrit comme une transmission autosomique récessive. Même si les deux parents n'ont pas eux-mêmes les cheveux roux, les deux peuvent être porteurs du gène et avoir un enfant roux.

Des études génétiques sur des jumeaux dizygotes (fraternelles) indiquent que le gène MC1R n'est pas le seul responsable du phénotype des cheveux roux. Des gènes modificateurs non identifiés existent, ce qui rend la variance du gène MC1R nécessaire, mais pas suffisante, pour la production de cheveux roux. [40]

La génétique

Les allèles Arg151Cys, Arg160Trp, Asp294His et Arg142His sur MC1R sont récessifs pour le phénotype des cheveux roux. [41] Le gène HCL2 (aussi appelé CHR ou RRS) sur le chromosome 4 peut également être lié aux cheveux roux. [42] [43] Il y a 8 différences génétiques associées à la couleur des cheveux rouges. [44]

Chez les espèces autres que les primates, les cheveux roux ont des origines génétiques et des mécanismes différents.

Évolution

Origines

Les cheveux roux sont la couleur de cheveux naturelle la plus rare chez l'homme. La peau non bronzante associée aux cheveux roux peut avoir été avantageuse dans les climats de l'extrême nord où la lumière du soleil est rare. Des études de Bodmer et Cavalli-Sforza (1976) ont émis l'hypothèse qu'une pigmentation plus claire de la peau prévient le rachitisme dans les climats plus froids en encourageant des niveaux plus élevés de production de vitamine D et permet également à l'individu de mieux retenir la chaleur qu'une personne à la peau plus foncée. [45] En 2000, Harding et al. ont conclu que les cheveux roux ne sont pas le résultat d'une sélection positive mais d'un manque de sélection négative. En Afrique, par exemple, les cheveux roux sont sélectionnés parce que des niveaux élevés de soleil nuisent à la peau pâle. Cependant, en Europe du Nord, cela ne se produit pas, de sorte que les rousses peuvent devenir plus courantes par dérive génétique. [41]

Les estimations sur l'occurrence originale du gène actuellement actif pour les cheveux roux varient de 20 000 à 100 000 ans. [46] [47]

Une étude ADN a conclu que certains Néandertaliens avaient également des cheveux roux, bien que la mutation responsable de cela diffère de celle qui provoque les cheveux roux chez l'homme moderne. [48]

Canular d'extinction

Un rapport de 2007 en Le Courrier-Courrier, qui citait le National Geographic magazine et des "généticiens" anonymes, ont déclaré que les cheveux roux sont susceptibles de disparaître dans un proche avenir. [49] D'autres blogs et sources d'information ont publié des histoires similaires qui attribuaient la recherche au magazine ou à la "Oxford Hair Foundation". Cependant, un article de HowStuffWorks indique que la fondation a été financée par le fabricant de teintures capillaires Procter & Gamble, et que d'autres experts ont rejeté la recherche comme manquant de preuves ou simplement fausse. Les National Geographic L'article indique en fait que "bien que les rousses puissent décliner, le potentiel pour le rouge ne disparaît pas". [50]

Les cheveux roux sont causés par un allèle récessif relativement rare (variante d'un gène), dont l'expression peut sauter des générations. Il n'est pas susceptible de disparaître à aucun moment dans un avenir prévisible. [50]

Mélanome

La mélanine dans la peau favorise la tolérance aux UV grâce au bronzage, mais les personnes à la peau claire n'ont pas les niveaux de mélanine nécessaires pour prévenir les dommages à l'ADN induits par les UV. Des études ont montré que les allèles des cheveux roux dans MC1R augmentent les taches de rousseur et diminuent la capacité de bronzage. [51] Il a été constaté que les Européens hétérozygotes pour les cheveux roux présentent une sensibilité accrue aux rayons UV. [52]

Les cheveux roux et leur relation avec la sensibilité aux UV intéressent de nombreux chercheurs sur le mélanome. Le soleil peut être à la fois bon et mauvais pour la santé d'une personne et les différents allèles sur MC1R représentent ces adaptations. Il a également été démontré que les personnes à la peau pâle sont très sensibles à une variété de cancers de la peau tels que le mélanome, le carcinome basocellulaire et le carcinome épidermoïde. [53] [54]

Tolérance à la douleur et blessures

Deux études ont démontré que les personnes aux cheveux roux ont une sensibilité à la douleur différente de celle des personnes ayant d'autres couleurs de cheveux. Une étude a révélé que les personnes aux cheveux roux sont plus sensibles à la douleur thermique (associée à de faibles niveaux de vitamine K d'origine naturelle), [55] tandis qu'une autre étude a conclu que les rousses sont moins sensibles à la douleur causée par de multiples modalités, y compris les stimuli nocifs tels que l'électricité induite. la douleur. [56] [57] [58]

Les chercheurs ont découvert que les personnes aux cheveux roux ont besoin de plus grandes quantités d'anesthésiques. [59] D'autres publications de recherche ont conclu que les femmes aux cheveux naturellement roux ont besoin de moins d'analgésique pentazocine que les femmes d'autres couleurs de cheveux ou les hommes de n'importe quelle couleur de cheveux. Une étude a montré que les femmes aux cheveux roux avaient une plus grande réponse analgésique à ce médicament contre la douleur que les hommes. [60] Une étude de suivi menée par le même groupe a montré que les hommes et les femmes aux cheveux roux avaient une plus grande réponse analgésique à la morphine-6-glucuronide. [58] Cependant, une étude ultérieure portant sur 468 patients adultes en bonne santé n'a trouvé aucune différence significative dans les temps de récupération, les scores de douleur ou la qualité de la récupération chez les personnes rousses par rapport aux cheveux noirs chez les hommes ou les femmes. [61]

La relation inattendue entre la couleur des cheveux et la tolérance à la douleur semble exister parce que les roux ont une mutation dans un récepteur hormonal qui peut apparemment répondre à au moins deux types d'hormones : l'hormone stimulant la pigmentation des mélanocytes (MSH) et l'hormone antidouleur. endorphines. (Les deux dérivent de la même molécule précurseur, POMC, et sont structurellement similaires.) Plus précisément, les roux ont un gène muté du récepteur de la mélanocortine-1 (MC1R) qui produit un récepteur altéré pour le MSH. [62] Les mélanocytes, les cellules qui produisent des pigments dans la peau et les cheveux, utilisent le MC1R pour reconnaître et répondre au MSH de l'hypophyse antérieure. L'hormone stimulant les mélanocytes stimule normalement les mélanocytes pour produire de l'eumélanine noire, mais si les mélanocytes ont un récepteur muté, ils fabriqueront à la place de la phéomélanine rougeâtre. Le MC1R se produit également dans le cerveau, où il fait partie d'un grand nombre de récepteurs liés au POMC qui sont apparemment impliqués non seulement dans la réponse au MSH, mais également dans les réponses aux endorphines et éventuellement à d'autres hormones dérivées du POMC. [62] Bien que les détails ne soient pas clairement compris, il semble qu'il existe une certaine diaphonie entre les hormones POMC, ce qui peut expliquer le lien entre les cheveux roux et la tolérance à la douleur.

Il existe peu ou pas de preuves pour étayer la croyance selon laquelle les personnes aux cheveux roux ont un risque plus élevé que les personnes ayant d'autres couleurs de cheveux d'avoir une hémorragie ou de souffrir d'autres complications hémorragiques. [63] [64] Une étude, cependant, rapporte un lien entre les cheveux roux et un taux plus élevé d'ecchymoses. [64]

La plupart des cheveux roux sont causés par le gène MC1R et ne sont pas pathologiques. Cependant, dans de rares cas, les cheveux roux peuvent être associés à une maladie ou à un trouble génétique :

  • En cas de malnutrition sévère, les cheveux humains normalement foncés peuvent devenir rouges ou blonds. La maladie, qui fait partie d'un syndrome connu sous le nom de kwashiorkor, est un signe de famine critique causée principalement par une carence en protéines et est courante pendant les périodes de famine.
  • Une variété d'albinisme (type 3, alias albinisme roux), parfois observée chez les Africains et les habitants de la Nouvelle-Guinée, se traduit par des cheveux roux et une peau de couleur rouge. [65]
  • On trouve des cheveux roux chez les personnes dépourvues de pro-opiomélanocortine. [65][66]

À diverses époques et cultures, les cheveux roux ont été prisés, craints et ridiculisés.

Croyances sur le tempérament

Une croyance commune au sujet des roux est qu'ils ont un tempérament fougueux et une langue acérée. Dans Anne des Pignons Verts, un personnage dit d'Anne Shirley, l'héroïne rousse, que "son tempérament correspond à ses cheveux", alors qu'en Le receveur dans le seigle, Holden Caulfield remarque que "Les gens aux cheveux roux sont censés se mettre en colère très facilement, mais Allie [son frère décédé] ne l'a jamais fait, et il avait les cheveux très roux."

Au début de la médecine moderne, on pensait que les cheveux roux étaient le signe d'un tempérament sanguin. [69] Dans la pratique médicinale indienne de l'Ayurveda, les roux sont considérés comme les plus susceptibles d'avoir un tempérament Pitta.

Une autre croyance est que les roux sont très sexués, par exemple, Jonathan Swift fait la satire des stéréotypes roux dans la quatrième partie de les voyages de Gulliver, « Un voyage au pays des Houyhnhnms », lorsqu'il écrit que : « On observe que les roux des deux sexes sont plus libidineux et espiègles que les autres, qu'ils dépassent pourtant de beaucoup en force et en activité. Swift poursuit en écrivant que "les cheveux de cette brute [un Yahoo] n'étaient pas non plus de couleur rouge (ce qui aurait pu être une excuse pour un appétit un peu irrégulier) mais noirs comme une prunelle". [70] Ces croyances ont reçu un vernis de crédibilité scientifique au 19ème siècle par Cesare Lombroso et Guglielmo Ferrero. Ils ont conclu que les cheveux roux étaient associés aux crimes de luxure et ont affirmé que 48% des "femmes criminelles" étaient des rousses. [71]

Médias, mode et art

La reine Elizabeth I d'Angleterre était rousse et, à l'époque élisabéthaine en Angleterre, les cheveux roux étaient à la mode pour les femmes. Dans les temps modernes, les cheveux roux sont soumis aux tendances de la mode. Des célébrités telles que Nicole Kidman, Alyson Hannigan, Marcia Cross, Christina Hendricks, Emma Stone et Geri Halliwell peuvent stimuler les ventes de teinture pour cheveux roux. [ citation requise ]

Parfois, les cheveux roux s'assombrissent à mesure que les gens vieillissent, deviennent plus bruns ou perdent une partie de leur éclat. Cela conduit certains à associer les cheveux roux à la jeunesse, une qualité généralement considérée comme souhaitable. Dans plusieurs pays comme l'Inde, l'Iran, le Bangladesh et le Pakistan, le henné et le safran sont utilisés sur les cheveux pour leur donner un aspect rouge vif. [72]

De nombreux peintres ont manifesté une fascination pour les cheveux roux. La couleur de cheveux "Titien" tire son nom de l'artiste Titien, qui a souvent peint des femmes aux cheveux roux. Le célèbre tableau de l'artiste du début de la Renaissance Sandro Botticelli La naissance de Vénus représente la déesse mythologique Vénus en rousse. D'autres peintres remarquables pour leurs rousses incluent les Préraphaélites, Edmund Leighton, Modigliani, [73] et Gustav Klimt. [74]

L'histoire de Sherlock Holmes de Sir Arthur Conan Doyle "The Red-Headed League" (1891) implique un homme à qui on demande de devenir membre d'un mystérieux groupe de personnes aux cheveux roux. Le cinéma de 1943 DuBarry était une dame en vedette les rousses Lucille Ball et Red Skelton en Technicolor.

Les personnages de fiction notables aux cheveux roux incluent Jean Grey, Red Sonja, Mystique et Poison Ivy. [75]

Un livre de photographies de roux a été publié en 2020, Gingembres de Kieran Dodds (2020). [76]

Préjugés et discrimination envers les rousses

Croyances médiévales

On pensait que les cheveux roux étaient la marque d'un désir sexuel bestial et d'une dégénérescence morale. Un sauvage aux cheveux roux est représenté dans la fable des frères Grimm (Der Eisenhans) comme l'esprit de la forêt de fer. Theophilus Presbyter décrit comment le sang d'un jeune homme aux cheveux roux est nécessaire pour créer de l'or à partir de cuivre, en mélange avec les cendres d'un basilic. [77]

Montague Summers, dans sa traduction du Malleus Maleficarum, [78] note que les cheveux roux et les yeux verts étaient considérés comme le signe d'une sorcière, d'un loup-garou ou d'un vampire au Moyen Âge

Ceux dont les cheveux sont roux, d'une certaine nuance particulière, sont incontestablement des vampires. Il est significatif que dans l'Egypte ancienne, comme nous le dit Manéthon, des sacrifices humains étaient offerts sur la tombe d'Osiris, et les victimes étaient des hommes aux cheveux roux qui étaient brûlés, leurs cendres étant dispersées au loin par des vanniers. Certaines autorités soutiennent que cela a été fait pour fertiliser les champs et produire une récolte abondante, les cheveux roux symbolisant la richesse dorée du maïs. Mais ces hommes étaient appelés Typhoniens, et étaient des représentants non d'Osiris mais de son rival maléfique Typhon, dont les cheveux étaient roux.

Antisémitisme médiéval

Pendant l'Inquisition espagnole, les personnes aux cheveux roux ont été identifiées comme juives et isolées pour persécution. [16] Dans l'Italie et l'Espagne médiévales, les cheveux roux étaient associés à la nature hérétique des Juifs et à leur rejet de Jésus, et ainsi Judas Iscariot était communément représenté comme roux dans l'art italien et espagnol. [17] Les écrivains de Shakespeare à Dickens identifieraient les personnages juifs en leur donnant des cheveux roux, tels que les personnages juifs crapuleux Shylock et Fagin. [79] L'association antisémite a persisté dans les temps modernes en Russie soviétique. [18] Le préjugé médiéval contre les cheveux roux peut provenir de la tradition biblique antique, en relation avec des figures bibliques telles qu'Ésaü et le roi David. L'historien de l'Antiquité Josèphe aurait mal traduit la Torah hébraïque pour décrire la figure plus positive du roi David comme « aux cheveux d'or », contrairement à la figure négative d'Ésaü, même si la Torah hébraïque originale implique que le roi David et Ésaü avaient « rouge ardent Cheveu'. [80]

Discrimination moderne

Dans son livre de 1885 Je dis NON, Wilkie Collins a écrit : « Le préjugé contre le silence habituel, parmi l'ordre inférieur du peuple, est presque aussi invétéré que le préjugé contre les cheveux roux.

Dans ses mémoires et son histoire de 1895 Les civières d'Earlham, Augustus John Cuthbert Hare a décrit un incident de harcèlement : « Le deuxième fils, John, est né en 1750. En tant que garçon, il avait les cheveux rouge vif, et il est amusant de noter qu'un jour, dans les rues de Norwich, un certain nombre de garçons ont suivi lui, montrant ses mèches rouges et disant : « Regardez ce garçon, il a un feu de camp sur le dessus de la tête », et que John Gurney était si dégoûté qu'il est allé chez un barbier, s'est fait raser la tête et est rentré chez lui en une perruque. Il a grandi, cependant, un jeune homme remarquablement attirant. " [81]

En anglais britannique, le mot "ginger" est parfois utilisé pour décrire les personnes rousses (parfois d'une manière insultante), [82] avec des termes tels que "gingerphobia" [83] et "gingerism" [84] utilisés par le médias britanniques. En Grande-Bretagne, les rousses sont aussi parfois appelées de manière désobligeante « têtes de carottes » et « têtes de carottes ». (Le comédien "Carrot Top" utilise ce nom de scène.) Le "gingerisme" a été comparé au racisme, bien que cela soit largement contesté, et des organismes tels que la Commission britannique pour l'égalité raciale ne surveillent pas les cas de discrimination et de crimes haineux contre les rousses. [84]

Néanmoins, des individus et des familles en Grande-Bretagne sont la cible de harcèlement et de violence en raison de la couleur de leurs cheveux. En 2003, un jeune de 20 ans a été poignardé dans le dos pour "être roux". [85] En 2007, une femme britannique a remporté un prix d'un tribunal après avoir été harcelée sexuellement et victime d'abus à cause de ses cheveux roux [86] la même année, une famille de Newcastle upon Tyne, a été forcée de déménager deux fois après avoir été ciblée pour abus et crimes haineux en raison de leurs cheveux roux. [87] En mai 2009, un écolier s'est suicidé après avoir été victime d'intimidation pour avoir les cheveux roux. [88] En 2013, un garçon de quatorze ans de Lincoln a eu le bras droit cassé et la tête piétinée par trois hommes qui l'ont attaqué « simplement parce qu'il avait les cheveux roux ». Les trois hommes ont ensuite été emprisonnés pour un total combiné de dix ans et un mois pour l'attaque. [89] Une possible théorie marginale expliquant le mauvais traitement historique et moderne des roux provient soi-disant de l'assujettissement romain et de la persécution conséquente des nations celtiques lors de leur arrivée dans les îles britanniques.

Ce préjugé a été satirisé sur un certain nombre d'émissions de télévision. La comédienne anglaise Catherine Tate (elle-même rousse) est apparue comme un personnage roux dans un sketch en cours de sa série Le spectacle de Catherine Tate. Le sketch montrait le personnage fictif Sandra Kemp, qui a été forcée de chercher du réconfort dans un refuge pour personnes rousses parce qu'elle avait été exclue de la société. [90] La comédie britannique Bo' Selecta ! (avec la rousse Leigh Francis) présentait un faux documentaire qui impliquait une caricature de Mick Hucknall présentant une émission dans laquelle des célébrités (jouées par elles-mêmes) se teignaient les cheveux en rouge pendant une journée et continuaient leur vie quotidienne en se faisant insulter par les gens. (Hucknall, qui dit qu'il a été victime à plusieurs reprises de préjugés ou qu'il a été décrit comme laid à cause de sa couleur de cheveux, soutient que le gingerisme devrait être décrit comme une forme de racisme. [91] ) Le comédien Tim Minchin, lui-même roux, a également couvert le sujet dans sa chanson "Prejudice". [92]

L'utilisation péjorative du mot "gingembre" et la discrimination qui y est associée a été utilisée pour illustrer un point sur le racisme et les préjugés dans les épisodes "Ginger Kids", "Le Petit Tourette", "It's a Jersey Thing" et "Fatbeard" de Parc du Sud.

Les programmes de cinéma et de télévision présentent souvent les intimidateurs scolaires comme ayant les cheveux roux. [93] Cependant, les enfants aux cheveux roux sont souvent eux-mêmes ciblés par les intimidateurs. [94]

En argot australien, les rousses sont souvent surnommées « Blue » ou « Bluey ». [95] More recently, they have been referred to as "rangas" (a word derived from the red-haired ape, the orangutan), sometimes with derogatory connotations. [96] The word "rufus" has been used in both Australian and British slang to refer to red-headed people [97] based on a variant of rufous, a reddish-brown color.

In November 2008 social networking website Facebook received criticism after a 'Kick a Ginger' group, which aimed to establish a "National Kick a Ginger Day" on 20 November, acquired almost 5,000 members. A 14-year-old boy from Vancouver who ran the Facebook group was subjected to an investigation by the Royal Canadian Mounted Police for possible hate crimes. [98]

In December 2009 British supermarket chain Tesco withdrew a Christmas card which had the image of a child with red hair sitting on the lap of Father Christmas, and the words: "Santa loves all kids. Even ginger ones" after customers complained the card was offensive. [99]

In October 2010, Harriet Harman, the former Equality Minister in the British government under Labour, faced accusations of prejudice after she described the red-haired Treasury secretary Danny Alexander as a "ginger rodent". [100] Alexander responded to the insult by stating that he was "proud to be ginger". [101] Harman was subsequently forced to apologise for the comment, after facing criticism for prejudice against a minority group. [102]

In September 2011, Cryos International, one of the world's largest sperm banks, announced that it would no longer accept donations from red-haired men due to low demand from women seeking artificial insemination. [103]

Use of term in Singapore and Malaysia

Le terme ang mo (Chinese: 红毛 pinyin: hóng máo Pe̍h-ōe-jī: âng-mo͘ ) in Hokkien (Min Nan) Chinese, meaning "red-haired", [104] is used in Malaysia and Singapore, although it refers to all white people, never exclusively people with red hair. The epithet is sometimes rendered as ang mo kui ( 红毛鬼 ) meaning "red-haired devil", similar to the Cantonese term gweilo ("foreign devil"). Thus it is viewed as racist and derogatory by some people. [105] Others, however, maintain it is acceptable. [106] Despite this ambiguity, it is a widely used term. It appears, for instance, in Singaporean newspapers such as The Straits Times, [107] and in television programmes and films.

The Chinese characters for ang mo are the same as those in the historical Japanese term Kōmō ( 紅毛 ), which was used during the Edo period (1603–1868) as an epithet for Dutch or Northern European people. It primarily referred to Dutch traders who were the only Europeans allowed to trade with Japan during Sakoku, its 200-year period of isolation. [108]

The historic fortress Fort San Domingo in Tamsui, Taiwan was nicknamed ang mo sia (紅毛城).

The name "Rory"

The mainly masculine given name Rory - a name of Goidelic origin, which is an anglicisation of the Irish: Ruairí/Ruaidhrí/Ruaidhrígh/Raidhrígh, Scottish Gaelic: Ruairidh and Manx: Rauree [109] which is common to the Irish, Highland Scots and their diasporas [110] - means "red-haired king", from ruadh ("red-haired" or "rusty") and rígh ("king"). However, present bearers of the name are by no means all red-haired themeselves.

Red hair festivals

There has been an annual Redhead Day festival in the Netherlands that attracts red-haired participants from around the world. The festival was held in Breda, a city in the south east of the Netherlands, prior to 2019, when it moved to Tilburg. [111] It attracts participants from over 80 different countries. The international event began in 2005, when Dutch painter Bart Rouwenhorst decided he wanted to paint 15 redheads.

The Irish Redhead Convention, held in late August in County Cork since 2011, claims to be a global celebration and attracts people from several continents. The celebrations include crowning the ginger King and Queen, competitions for the best red eyebrows and most freckles per square inch, orchestral concerts and carrot throwing competitions. [112]

A smaller red-hair day festival is held since 2013 by the UK's anti bullying alliance in London, with the aim of instilling pride in having red-hair. [113]

Since 2014, a red-hair event is held in Israel, at Kibbutz Gezer (Carrot), held for the local Israeli red hair community, [114] including both Ashkenazi and Mizrahi red-heads. [115] However, the number of attendees has to be restricted due to the risk of rocket attacks, leading to anger in the red-hair community. [116] The organizers state "The event is a good thing for many redheads, who had been embarrassed about being redheads before." [116]

The first and only festival for red heads in the United States was launched in 2015. Held in Highwood, Illinois, Redhead Days draws participants from across the United States. [117]

A festival to celebrate the red-haired people is held annually in Izhevsk (Russia), the capital of Udmurtia, since 2004. [118]

MC1R Magazine is a publication for red-haired people worldwide, based in Hamburg, Germany. [119]

Religious and mythological traditions

In ancient Egypt red hair was associated with the deity Set and Ramesses II had it. [120]

Dans le Iliade, Achilles' hair is described as ksanthēs ( ξανθῆς [121] ), usually translated as blonde, or golden [122] but sometimes as red or tawny. [123] [124] His son Neoptolemus also bears the name Pyrrhus, a possible reference to his own red hair. [125]

The Norse god Thor is usually described as having red hair. [126]

The Hebrew word usually translated "ruddy" or "reddish-brown" (admoni אדמוני , from the root ADM אדם , see also Adam and Edom) [127] [128] [129] was used to describe both Esau and David.

Early artistic representations of Mary Magdalene usually depict her as having long flowing red hair, although a description of her hair color was never mentioned in the Bible, and it is possible the color is an effect caused by pigment degradation in the ancient paint.

Judas Iscariot is also represented with red hair in Spanish culture [130] [131] and in the works of William Shakespeare, [132] reinforcing the negative stereotype.


Untangling the Symbolism of Art History’s Most Famous Redheads

Vincent van Gogh, Pietà (after Delacroix), 1889. Courtesy of the Van Gogh Museum.

Jules Joseph Lefebvre, Mary Magdalene in a Grotto, 1876. Courtesy of the Hermitage Museum.

Piero di Cosimo, Sainte Marie Madeleine, 1490–95. Image via Wikimedia Commons.

Joos van Cleve, Altarpiece of the Lamentation of Christ (detail of Judas), ca. 1520–25. Image via Wikimedia Commons.

John Everett Millais, Christ in the House of His Parents, 1849–50. Image via Wikimedia Commons.

Edgar Degas, Woman at Her Toilette, 1900–05. Courtesy of the Art Institute of Chicago.

Henri de Toulouse-Lautrec, Rue des Moulins, 1894. Courtesy of the National Gallery of Art.


The sexy, kooky, sinister history of redheads

Christina Hendricks played redhead Joan Harris in the series “Mad Men.” AMC

They are common tropes in pop culture: vivacious, sexy redheads like Christina Hendricks’s character, Joan, in “Mad Men,” or clowns with red hair like Ronald McDonald. Their prevalence in modern television and advertising resonates with long-held stereotypes that date back more than 2,000 years. And while they might seem innocuous, many have sinister roots: The idea of a redheaded man’s untrustworthiness, for instance, stems from European anti-Semitism.

Author Jacky Colliss Harvey traces all this in her new book, “Red: A History of the Redhead,” from the fiery-haired Judases in medieval art to the auburn stunners in pre-Raphaelite paintings.

Red hair comes from a recessive gene more common in geographically or culturally isolated communities, and it has always been exoticized and eroticized. And while we might like to think that we are more enlightened than our medieval ancestors, we still hold many of their views.

Ideas reached Harvey — a redhead herself — by phone in London. Below is an edited excerpt:

IDEAS: How prevalent is red hair?

HARVEY: About 2 percent of the global population has red hair. The percentage rises the further north you go and in populations that are isolated, either geographically or culturally, from those around them. That gives a recessive gene the highest possibility of expressing itself. There are lots of redheads in Ireland and Scotland, but there are also lots of redheads in Jewish populations because Jewish people tend not to marry out as much as other groups, at least historically. There are redheads in the Near East, in Algeria for example. There are still redheads in the Atlas mountains and on the Black Sea in Bulgaria. And some thousands of years ago there were redheads in western China. You still do get people with red hair in born in the Xinjiang province in the far west of China.

IDEAS: Talk a bit about stereotypes.

HARVEY: It is one of the few examples where the female seems to get a better deal than the male. The stereotypes of male redheads are either clowns, somewhat sinister supernatural figures, or they are regarded as having an uncontrollable temper. Whereas the main stereotypes for redheaded women is that they are very highly eroticized. They are seen as very sexy, and sometimes loose-moraled as well. Thanks to Lucille Ball there was another refinement added to that, which is the redhead as someone who is slightly kooky.

The cult of the redheaded bird man thrived on Easter Island. Presse associée

IDEAS: Are there other cultures that have stereotypes of people with red hair?

HARVEY: There were myths in Serbia and Bulgaria and other parts of Southeastern Europe that said you could spot a vampire by their red hair and ruddy skin. They were engorged with blood, and this came out in their complexion and the color of their hair. And there is also a belief, certainly in parts of Serbia and in Greece, that Judas became a vampire after he hung himself, that he was rejected by heaven and hell. On Easter Island, many of the famous statues there were originally topped with red stones that were cut and chosen and carefully positioned to get them these red top knots, which might connect with the cult of the redheaded bird man, a religion that lasted on Easter Island right up through the 19th century.

IDEAS: And the origins of all these?

HARVEY: The clown stereotype traces back to the presence of redheaded slaves in Athenian households way back in ancient Greece and then the presence of redheaded slave characters in Greek theater. It is possible that quite a few of the slaves in ancient Greek households did have red hair, and that they would have come from the tribes around the Black Sea, an area that was noted as having a high proportion of redheads by Greek writers at the time. I think that the connection between red hair and bad temper in Northern Europe might stem back from some kind of fear or memory of the Vikings, although my personal opinion is that there was probably very little difference in appearance between the Vikings and the Saxons in modern-day Britain who they raided and were at war with for so long.

IDEAS: How do redheaded men and women feel about all this?

HARVEY: There have been studies done on this. Men are apparently much more likely to describe themselves as ginger, a word that quite a lot of people with my color hair would describe as slightly pejorative, unless another redhead is calling you a ginger. Women are supposedly much more likely to call themselves strawberry blonde. But one of the things that I think is happening now, during this “redhead renaissance” as its been called, is that people are becoming much more willing to describe themselves as ginger, or to claim red as opposed to using any of the other synonyms for it, like auburn for example.

IDEAS: Talk about this intersection of recessive genes and bullying.

HARVEY: Have red-haired, white-skinned people suffered to the same degree that people whose skin is black have suffered over the centuries from oppression, prejudice, and stigmatization? No. But the experience of one child being bullied at school? I don’t think you can choose which person’s experience is more miserable based on the particular stereotype that they are being victimized for. I was quite shocked to learn about the prevalence of bullying and the nastiness that other redheads endured as children. I wasn’t aware of that at all when I was growing up. I wonder if that would have been different if I had been born as a boy instead of a girl.


All in the Genes

Red hair has always been a question of genes. Clues suggested that red hair could have evolved in Paleolithic Europe amongst the Neanderthals. Scientists analyzed Neanderthal remains from Croatia and found a gene that resulted in red hair. However, the gene that causes red hair in modern humans is not the same as that in Neanderthals. Nor is the red-haired gene of either race found in any of the peoples who are descended from Paleolithic humans, namely the Finnish and most of Eastern Europe. This fact not only rules out interbreeding as a route for Homo sapiens red hair, but it also rules out early Europe, as it&rsquos the birthplace.

Instead, the origins of red hair have been traced back to the Steppes of Central Asia as much as 100,000 years ago. The haplogroup of modern redheads indicates that their earliest ancestors migrated to the steppes from the Middle East because of the rise of herding during the Neolithic revolution. The Steppes were the perfect grazing lands for the herds of the agriculturists. Unfortunately, however, the lower UV levels of the area limited their bodies&rsquo ability to synthesize vitamin D. Vitamin D deficiencies bring about weak bones, muscle pain and rickets in children. So the migrants had to change.

To survive their environment, people living in northern regions, in general, had begun to evolve to suit their environment and to allow their bodies more access to the limited light. As a consequence, their skin and hair started to become much lighter. In the eastern steppes, however, things occurred slightly differently. A mutation occurred in a gene known as M1CR which caused hair color not merely to lighten but to change entirely- to red. The skin of these new redhead people was well adapted to absorbing the much-needed UV light. It was, however, a little too sensitive to the sun- which is why redheads often sunburn and are more prone to skin cancer.

Balkan warriors. Google Images

These pioneers of red hair then began to spread to the Balkans and central and Western Europe in the Bronze Age as they migrated once again, this time in search of metal. The majority of the migrants remained in these regions, although some spread further west to the Atlantic seaboard, and fewer still moved eastwards into Siberia and some as far south as India. However, these latter migrations were scant- which explains the rarity of red hair in these areas.

The Balkans and Western Europe now became established as the geographical and historical homeland of red-haired culture. It was one that was observed by ancient writers who began to form their conclusions about the red-haired peoples they encountered.


  1. Lilith - In Jewish mythology, Lilith was the flame-haired wife of Adam. She was banished from the Garden of Eden because she essentially wasn't going to let Adam wear the pants in their relationship. She pretty much got a bum rap after that, and was accused of being a baby-stealing sex witch that had an affair with the demon Samael.

Lilith (1887) by John Collier in Southport Atkinson Art Gallery


Voir la vidéo: Insolites - Contes u0026 Histoires et lannée franco-russe (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Nkosi

    Faire des erreurs. Écrivez-moi dans PM.

  2. Arashijas

    tout est nécessaire, le bon vieux plus



Écrire un message