Podcasts sur l'histoire

Des artefacts en bronze antique en Alaska révèlent le commerce avec l'Asie avant l'arrivée de Christophe Colomb

Des artefacts en bronze antique en Alaska révèlent le commerce avec l'Asie avant l'arrivée de Christophe Colomb


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Une incroyable découverte archéologique en Alaska a fourni la preuve que le commerce avait lieu entre l'Asie et le Nouveau Monde des siècles avant que Christophe Colomb ne débarque dans les Amériques en 1492. Les chercheurs ont découvert deux artefacts en bronze dans une maison vieille de 1 000 ans en Alaska, qui ont été fabriqués en Chine. , Corée ou Yakoutie.

Live Science rapporte que la découverte a été faite sur le site "Rising Whale" au cap Espenberg, qui se trouve sur le cercle polaire arctique au terminus d'une plaine de crête de plage attachée au continent de 30 km de long à la limite nord de la péninsule de Seward, dans l'ouest de l'Alaska.

« Le cap Espenberg a connu un flux ininterrompu de continuité culturelle pendant au moins 1 000 ans, à l'époque où les Thuléens et leurs descendants occupaient la côte et les régions intérieures adjacentes du nord-ouest de l'Alaska », rapportent Darwent et al. (2013) dans leur article ‘1000 Years of House Change at Cape Espenberg, Alaska’.

Îles barrières et lagunes du cap Espenberg.

Les archéologues ont mis au jour une boucle en bronze avec un morceau de cuir attaché à celle-ci et datée de 600 après JC, ainsi qu'une autre relique en bronze antique, qui semble avoir été un sifflet. Le travail du bronze n'avait pas été développé à cette époque en Alaska, on pense donc que les artefacts ont été fabriqués en Chine, en Corée ou en Yakoutie, avant de se rendre en Alaska par les routes commerciales.

SUITE

« Bien que le cuivre natif et le fer météoritique (c'est-à-dire des métaux purs naturels) aient été martelés dans une variété d'objets par les habitants de la préhistoire tardive de l'Amérique du Nord arctique et subarctique, il n'y a aucune preuve de la fusion, de la coulée ou de l'alliage de métaux dans l'Ouest Hémisphère nord du Mexique avant l'arrivée des Européens », rapporte l'équipe de recherche sur le site Internet Arctic Research Consortium des États-Unis. "En conséquence, ces deux artefacts donnent à ce jour la preuve la meilleure et la moins ambiguë que des métaux fondus industriels non ferreux arrivaient en Alaska via le commerce préhistorique à travers le détroit de Béring."

L'un des objets en bronze récupérés dans la maison de l'Alaska vieille de 1 000 ans. (Photo de Jeremy Foin/Université de Californie, Davis.)

Les artefacts en bronze ne sont pas la seule preuve du commerce entre l'Alaska et d'autres civilisations avant l'arrivée de Colomb dans les Amériques. Les chercheurs ont également trouvé des restes d'artefacts en obsidienne à l'intérieur de la maison, qui pourraient être chimiquement tracés jusqu'à la vallée de la rivière Anadyr en Russie.

En outre, "un certain nombre de chercheurs ont noté des similitudes de conception entre l'armure de plaques portée par les habitants de l'Alaska et celle portée en Chine, en Corée, au Japon et dans l'est de la Mongolie".

Les armures de plaques faites de plaques d'ivoire et d'os qui se chevauchent ont commencé à apparaître en Alaska il y a environ 1 000 ans. Un style similaire d'armure de plaques a également été développé dans plusieurs régions d'Asie de l'Est, remontant à des milliers d'années.

L'année dernière, des archéologues russes ont signalé la découverte d'une armure entièrement faite d'os, qui appartenait à un ancien chevalier sibérien qui a vécu il y a environ quatre millénaires. L'armure se compose de différentes plaques constituées de petits fragments d'os qui ont été assemblés.

À gauche : une armure en os vieille de 4 000 ans trouvée dans la ville sibérienne d'Omsk (The Siberian Times). À droite : Armure en os du nord de l'Alaska lors d'une exposition au Glenbow Museum, Calgary, Alberta, Canada. ( Wikimedia Commons )

SUITE

On sait depuis longtemps que Christophe Colomb n'a pas été le premier à « découvrir » le Nouveau Monde.

«Il y a 1 000 ans, les Vikings avaient exploré certaines parties du Canada et avaient même établi une colonie de courte durée à L'Anse aux Meadows à Terre-Neuve», écrit Live Science. "La recherche indique également qu'à cette époque, les Polynésiens avaient atteint l'Amérique du Sud, ramenant des patates douces en Polynésie et ramenant peut-être des poulets en Amérique du Sud."

Une hypothèse plus controversée est que la Chine a découvert les Amériques 70 ans avant Colomb. Cependant, ce point de vue avancé par l'historien amateur Gavin Menzies a été extrêmement débattu.

Image en vedette : Archéologues travaillant dans la maison vieille de 1 000 ans du site Rising Whale au cap Espenberg, en Alaska. (Photo gracieuseté de Jeremy Foin, UC Davis.)


Contact précolombien du détroit de Béring

Les cultures similaires des peuples à travers le détroit de Béring en Sibérie et en Alaska suggèrent des déplacements humains entre les deux endroits depuis la formation du détroit. [1] Après l'arrivée des Paléo-Indiens au cours de la dernière période glaciaire et le début de la colonisation des Amériques, une deuxième vague de personnes venues d'Asie est arrivée en Alaska vers 8000 avant notre ère. Ces peuples "Na-Dene", qui partagent de nombreuses similitudes linguistiques et génétiques que l'on ne trouve pas dans d'autres parties des Amériques, ont peuplé l'extrême nord des Amériques et n'ont atteint que le sud jusqu'à Oasisamerica. Il est suggéré que vers 4000-3000 BCE "Eskimo" [ éclaircissements nécessaires ] les peuples ont commencé à venir en Amérique depuis la Sibérie. "Esquimau" [ éclaircissements nécessaires ] vivent aujourd'hui à la fois en Asie et en Amérique du Nord et il existe de nombreuses preuves qu'elles vivaient en Asie même à la préhistoire. [2]

Des objets en bronze découverts dans une maison vieille de 1 000 ans en Alaska suggèrent un commerce précolombien. Le travail du bronze n'avait pas été développé en Alaska à l'époque, et les découvertes suggèrent que le bronze provenait de l'Asie voisine, peut-être de la Chine, de la Corée ou de la Russie. Également à l'intérieur de la maison ont été trouvés les restes d'artefacts d'obsidienne, qui ont une signature chimique qui indique que l'obsidienne provient de la vallée de la rivière Anadyr en Russie. [3]

En juin 2016, l'Université Purdue a publié les résultats de la recherche sur six artefacts en métal et en métal composite mis au jour dans un contexte archéologique préhistorique tardif au cap Espenberg, sur la côte nord de la péninsule de Seward en Alaska. Des chercheurs de l'Université de Géorgie et de l'Université de Pennsylvanie faisaient également partie de l'équipe. Le rapport est la première preuve que le métal d'Asie a atteint l'Amérique du Nord préhistorique avant le contact avec les Européens, déclarant que la fluorescence des rayons X a identifié deux de ces artefacts comme des alliages industriels fondus avec de grandes proportions d'étain et de plomb. La présence d'alliages fondus dans un contexte inuit préhistorique dans le nord-ouest de l'Alaska a été démontrée pour la première fois et a indiqué le mouvement du métal eurasien à travers le détroit de Béring en Amérique du Nord avant un contact soutenu avec les Européens.

Ce n'est pas une surprise basée sur l'histoire orale et d'autres découvertes archéologiques, et ce n'était qu'une question de temps avant que nous ayons un bon exemple de métal eurasien qui avait été commercialisé [. ] Nous pensons que ces alliages fondus ont été fabriqués quelque part en Eurasie et commercialisés en Sibérie, puis commercialisés à travers le détroit de Béring aux Inuits ancestraux [sic], également connu sous le nom de culture Thulé, en Alaska. Le métal disponible localement dans certaines parties de l'Arctique, comme le métal natif, le cuivre et le fer météoritique et tellurique, était utilisé par les anciens Inuits comme outils et parfois pour indiquer leur statut. Deux des objets du cap Espenberg qui ont été trouvés – une perle et une boucle – sont des artefacts en bronze fortement plombé. Les deux proviennent d'une maison sur le site datant de la période préhistorique tardive, vers 1100-1300 après JC, qui était avant le contact européen soutenu à la fin du XVIIIe siècle. [. ] La boucle de ceinture est également considérée comme un produit industriel et est une trouvaille sans précédent pour cette époque. Il ressemble à une boucle utilisée dans le cadre d'un harnais de cheval qui aurait été utilisé dans le centre-nord de la Chine au cours des six premiers siècles avant l'ère commune.


Un ancien artefact en bronze d'Asie de l'Est découvert sur un site archéologique d'Alaska

Une équipe de chercheurs dirigée par l'Université du Colorado à Boulder a découvert le premier artefact en bronze préhistorique fabriqué à partir d'un moulage jamais trouvé en Alaska, un petit objet en forme de boucle trouvé dans une ancienne habitation esquimau et qui est probablement originaire d'Asie de l'Est.

L'artefact se compose de deux parties – une barre rectangulaire, reliée à un anneau circulaire apparemment brisé, a déclaré l'associé de recherche CU-Boulder John Hoffecker, qui dirige le projet d'excavation. L'objet, d'environ 2 pouces sur 1 pouce et de moins de 1 pouce d'épaisseur, a été trouvé en août par une équipe en train de creuser une maison d'environ 1 000 ans qui avait été creusée dans le flanc d'une crête de plage par les premiers Inupiat Eskimos au cap Espenberg. sur la péninsule de Seward, qui se trouve dans la réserve nationale de Bering Land Bridge.

Les deux sections de l'artefact sont biseautées d'un côté et concaves de l'autre, ce qui indique qu'il a été fabriqué dans un moule, a déclaré Hoffecker, membre de l'Institut de recherche arctique et alpin de CU-Boulder. Un petit morceau de cuir trouvé enroulé autour de la barre rectangulaire par l'équipe de recherche a donné une date au radiocarbone d'environ 600 après JC, ce qui n'indique pas nécessairement l'âge de l'objet, a-t-il déclaré.

"J'ai été totalement étonné", a déclaré Hoffecker. "L'objet semble être plus vieux que la maison que nous fouillions d'au moins quelques centaines d'années."

Hoffecker et son collègue de CU-Boulder, Owen Mason, ont déclaré que l'objet en bronze ressemble à une boucle de ceinture et peut avoir été utilisé dans le cadre d'un harnais ou d'un ornement de cheval avant son arrivée en Alaska. Alors qu'ils pensaient que les Inupiat Eskimos auraient pu utiliser l'artefact comme fermoir pour vêtements humains ou peut-être dans le cadre des insignes d'un chaman, sa fonction sur les deux continents reste toujours un casse-tête, ont-ils déclaré.

Étant donné que la métallurgie du bronze d'Alaska est inconnue, l'artefact a probablement été produit en Asie de l'Est et reflète le commerce à longue distance depuis des centres de production en Corée, en Chine, en Mandchourie ou en Sibérie méridionale, selon Mason. Il aurait pu être commercialisé depuis la région des steppes du sud de la Sibérie, a déclaré Hoffecker, où les gens ont commencé à couler le bronze il y a plusieurs milliers d'années.

Alternativement, certains des premiers Esquimaux Inupiat du nord-ouest de l'Alaska - les ancêtres directs des Esquimaux modernes qui auraient migré en Alaska depuis la Sibérie adjacente il y a environ 1 500 ans - auraient pu apporter l'objet avec eux de l'autre côté du détroit de Béring. "C'était peut-être assez précieux pour que les gens s'y accrochent pendant des générations, le transmettant à travers les familles", a déclaré Mason, affilié à l'INSTAAR et co-enquêteur sur les fouilles du cap Espenberg.

La péninsule de Seward est une masse continentale proéminente en forme de pointe de flèche qui jouxte le détroit de Béring séparant l'Alaska de la Sibérie. La péninsule faisait partie du pont terrestre de Béring reliant l'Asie et l'Amérique du Nord au cours de la dernière période glaciaire, lorsque le niveau de la mer avait chuté de façon spectaculaire, et pourrait avoir été utilisée par les premiers peuples comme un couloir pour migrer de l'Asie vers le Nouveau Monde il y a environ 14 000 ans.

L'artefact a été découvert en août par l'Université de Californie, Davis, doctorant Jeremy Foin sous 3 pieds de sédiments près d'une entrée d'une maison à Cape Espenberg. Parmi les autres membres du projet figuraient Chris Darwent de UC Davis, Claire Alix de l'Université de Paris, Nancy Bigelow de l'Université d'Alaska Fairbanks, Max Friesen de l'Université de Toronto et Gina Hernandez du National Park Service.

"La forme de l'objet a immédiatement attiré mon attention", a déclaré Foin, qui a repéré l'artefact recouvert de terre dans un tamis archéologique. "Après avoir vu qu'il avait clairement été coulé dans un moule, ma première pensée a été l'incrédulité, rapidement suivie par la réalisation que j'avais trouvé quelque chose de potentiellement très important."

Les fouilles dirigées par la CU font partie d'un projet financé par la National Science Foundation et conçu pour étudier la réponse humaine au changement climatique au cap Espenberg de 800 à 1400 après JC, une période critique de changement culturel dans l'ouest de l'Arctique, a déclaré Mason. Les changements de température et d'environnement qui peuvent être liés à la période chaude médiévale de la Terre qui ont duré environ 950 à 1250 après JC sont particulièrement intéressants.

"Cette période particulière est considérée par certains comme un analogue de ce qui se passe dans notre environnement maintenant alors que les températures de la Terre augmentent", a déclaré Mason. "L'un de nos objectifs est de découvrir comment ces personnes se sont adaptées au changement climatique grâce à leurs activités de subsistance."

Les crêtes de la plage du cap Espenberg, des dépôts de sable et de sédiments balayés par les vagues parallèles au rivage et déposés au fil des siècles, sont souvent recouverts de sable soufflé pour former de hautes dunes. Les habitations du cap Espenberg ont été creusées dans les dunes et étayées par du bois flotté et parfois des os de baleine.

L'équipe examine le moment et la formation des crêtes de plage ainsi que le contenu des carottes de sédiments de tourbe et d'étang pour les aider à reconstruire l'histoire du niveau de la mer et l'environnement changeant auquel sont confrontés les colons du cap Espenberg. Des informations sur les climats passés sont également contenues dans les cernes de bois flotté, et l'équipe travaille avec l'affilié d'INSTAAR, Scott Elias, professeur à l'Université de Londres et expert en fossiles de coléoptères, qui aide l'équipe à reconstruire les températures passées au cap Espenberg.

Alors que la chasse à la baleine boréale était un mode de vie pour les Inupiat Eskimos à Barrow et Point Hope dans le nord-ouest de l'Alaska il y a 1 000 ans, il n'est toujours pas clair si les habitants du cap Espenberg chassaient à la baleine, a déclaré Mason. Alors que les fanons de baleine - un matériau solide et flexible trouvé dans la bouche des baleines qui agit comme un filtre alimentaire - et une variété d'os de baleine ont été trouvés lors de fouilles là-bas, la mer au large est extrêmement peu profonde et à une certaine distance de la migration moderne des baleines. itinéraires. Cependant, il existe des preuves de pêche et de chasse au phoque et au caribou par le groupe, a-t-il déclaré.

On pense que les Esquimaux Inupiat ont occupé le cap Espenberg de l'an 1000 environ jusqu'au milieu des années 1800, a déclaré Hoffecker. Ils font partie de la culture indigène esquimaude qui vit dans les régions circumpolaires de la Terre comme l'Alaska, la Sibérie et le Canada.

Le site du cap Espenberg a livré un trésor de plusieurs milliers d'artefacts, notamment des harpons à sceller, des lances et des leurres de pêche, une aiguille en cuivre, des couteaux en ardoise, des pointes de flèches en bois, une pelle faite d'une omoplate de morse, un pendentif incisive de castor, de la céramique et même des arcs et des harpons jouets. L'artefact en bronze découvert en août est actuellement à l'étude par l'expert en métallurgie préhistorique et professeur adjoint de l'Université Purdue H. Kory Cooper.


Une boucle en bronze et une perle métallique cylindrique trouvées en Alaska sont la première preuve tangible du commerce entre l'Asie et les peuples autochtones de l'Arctique nord-américain, des siècles avant le contact avec les Européens, selon les archéologues.

Une analyse des artefacts a montré qu'ils ont été fondus en Asie de l'Est à partir de plomb, de cuivre et d'étain, avant de trouver leur chemin vers un village indigène il y a environ 700 ans.

H. Kory Cooper, anthropologue à l'Université Purdue, a décrit la découverte comme "une petite découverte avec des implications vraiment intéressantes".

"Cela amènera d'autres personnes à penser différemment à l'Arctique", a déclaré Cooper dans un communiqué de presse.

« Certains ont présenté les régions arctiques et subarctiques comme des zones de remous sans innovation technologique, car il y avait une très petite population à l'époque.

"Cela ne veut pas dire que des choses intéressantes ne se produisaient pas, et cela montre que les habitants n'utilisaient pas seulement des métaux disponibles localement, mais obtenaient également des métaux d'ailleurs." Parmi les artefacts figurent un leurre de pêche avec des yeux en fer (en haut), un hameçon en cuivre (en bas à droite), une boucle de ceinture (en bas, deuxième à partir de la droite) et une aiguille (en bas). (Photo avec l'aimable autorisation de Cooper et al., JAS. Ne peut être utilisé sans autorisation.)

Les artefacts ont été signalés à l'origine en 2011, après avoir été déterrés sur le site d'une maison dans le nord-ouest de l'Alaska qui datait de 700 à 900 ans.

L'habitation faisait partie d'un groupe de sites habités par les Thulé, ancêtres des Inuits modernes, au cap Espenberg sur la péninsule de Seward.

Les objets métalliques trouvés là-bas n'étaient clairement pas fabriqués localement, a déclaré Cooper, et pourtant le site était habité des siècles avant le début des contacts soutenus avec les Européens à la fin des années 1700. [Découvrez la vie sur un site bien avant le contact européen : « jumeau » de nourrissons de l'ère glaciaire découverts dans une tombe d'Alaska de 11 500 ans ?

Les peuples autochtones de l'Arctique utilisaient des métaux naturellement disponibles, tels que du cuivre brut, du fer natif et même des météorites, a expliqué Cooper, mais ils ne fondaient pas leurs propres métaux.

L'analyse de la boucle et de la perle menée au laboratoire de Cooper à l'aide de la fluorescence aux rayons X a montré que les deux étaient fabriqués à partir d'un alliage fortement plombé comme celui fondu en Asie à l'époque.

"Nous pensons que ces alliages fondus ont été fabriqués quelque part en Eurasie et commercialisés en Sibérie, puis échangés à travers le détroit de Béring avec les peuples inuits ancestraux", a déclaré Cooper.

Bien que les métaux eux-mêmes ne puissent pas être datés, la boucle était attachée à un bracelet en cuir qui a donné une date au radiocarbone de 500 à 800 ans - dans la même tranche d'âge que la maison où ils ont été trouvés, bien que les chercheurs soulignent que les pièces en bronze peut bien être plus vieux que la maison. [Voir les dernières découvertes faites dans la région : “Ice Age Fire Pits in Alaska Reveal Early Evidence of Salmon Cooking“]

"La boucle de ceinture est également considérée comme un produit industriel et constitue une découverte sans précédent pour cette époque", a déclaré Cooper.

"Cela ressemble à une boucle utilisée dans le cadre d'un harnais de cheval qui aurait été utilisé dans le centre-nord de la Chine au cours des six premiers siècles avant l'ère commune." Les deux artefacts en bronze ont été trouvés sur le site d'une maison datée entre 1100 et 1300 CE. (Photo avec l'aimable autorisation de l'Université du Colorado. Ne peut être utilisé sans autorisation.)

La confirmation que des métaux asiatiques sont négociés dans l'Alaska d'avant le contact n'est pas tout à fait inattendue, a noté Cooper.

"Ce n'est pas une surprise basée sur l'histoire orale et d'autres découvertes archéologiques, et ce n'était qu'une question de temps avant que nous ayons un bon exemple de métal eurasien qui avait été échangé", a-t-il déclaré.

En fait, la même équipe qui a découvert la boucle et la perle sur le cap Espenberg avait trouvé trois autres artefacts en cuivre sur un autre site voisin.

Les trouvailles là-bas comprenaient un hameçon, une aiguille et un petit morceau de feuille de cuivre. [Voir les artefacts métalliques laissés par les naufragés : le camp de survivants d'un naufrage d'un an trouvé sur l'île d'Alaska ;

Ces pièces ont été trouvées sur le site d'une habitation beaucoup plus récente datant du XVIIe siècle, qui aurait fait partie d'un réseau commercial indigène de cuivre natif.

La découverte d'artefacts métalliques de toute nature est rare, a noté Cooper, car de tels outils étaient souvent utilisés jusqu'à ce qu'ils soient usés et ne se préservaient pas bien.

"Ces objets sont remarquables en raison de problèmes de conservation et de préservation", a déclaré Cooper.

Cooper et ses collègues rapportent leurs découvertes dans le numéro d'octobre du Journal of Archaeological Science.


L'Asie et le nouveau monde commerçaient des siècles avant la naissance de Christophe Colomb

Après avoir fouillé un site archéologique au cap Espenberg sur la péninsule de Seward en Alaska, les chercheurs ont des raisons de croire que les habitants d'Asie de l'Est commerçaient avec des gens dans le soi-disant Nouveau Monde des siècles avant même la naissance de Christophe Colomb.

S'ils ont raison, la découverte porterait un nouveau coup à la réputation de Christophe Colomb en tant que découvreur des Amériques. Heureusement, l'explorateur ne se soucie plus des rumeurs et des potins à son sujet.

Eh bien, quelle est cette preuve qu'ils ont trouvé ?

Comme détaillé par le chercheur de l'Université du Colorado Owen Mason et ses collègues, les fouilles du site archéologique Rising Whale à Cape Espenberg, en Alaska, ont produit plusieurs artefacts, parmi lesquels un sifflet en bronze et une boucle en bronze et cuir.

On pense que les artefacts remontent à environ 600 après JC. Le fait est qu'à cette époque, les habitants de l'Alaska ne savaient pas du tout comment travailler le bronze et l'utiliser pour fabriquer des objets à usage quotidien.

Ainsi, les spécialistes soupçonnent que le sifflet de bronze et la boucle de bronze et de cuir sont l'œuvre de personnes vivant en Asie de l'Est dans l'Antiquité et qu'ils se sont retrouvés en Alaska parce que les deux régions avaient l'habitude de commercer entre elles.

"Il n'y a aucune preuve de la fusion, du moulage ou de l'alliage de métaux dans l'hémisphère occidental au nord du Mexique avant l'arrivée des Européens", expliquent Owen Mason et son équipe de l'Université du Colorado dans un rapport détaillant leur découverte.

&ldquoCes deux artefacts donnent la preuve la meilleure et la moins ambiguë à ce jour que les métaux fondus industriels non ferreux arrivaient en Alaska via le commerce préhistorique à travers le détroit de Béring,» ajoutent-ils, comme cité par Ancient Origins.

Les propriétaires les plus probables du sifflet et de la boucle

Cela reste à confirmer, mais les spécialistes soupçonnent que le sifflet et la boucle centenaires qu'ils ont trouvés en Alaska proviennent de Chine, de Corée ou de Yakoutie et ont été achetés par des membres de la soi-disant culture Birnirk.

Ces ancêtres des nôtres peuplaient les deux côtés du détroit de Béring, et les preuves archéologiques disponibles indiquent qu'ils gagnaient leur vie en utilisant des bateaux et des harpons pour chasser et tuer les baleines dans les eaux locales.


Bien avant Colomb

Le détroit de Béring n'était pas le seul endroit où les interactions entre les peuples de l'Ancien Monde et du Nouveau Monde se sont produites avant l'arrivée de Christophe Colomb. Il y a 1 000 ans, les Vikings avaient exploré certaines parties du Canada et avaient même établi une colonie de courte durée à L'Anse aux Meadows à Terre-Neuve.

Les recherches indiquent également qu'à cette époque, les Polynésiens avaient atteint l'Amérique du Sud, ramenant des patates douces en Polynésie et ramenant peut-être des poulets en Amérique du Sud.

De nombreuses autres hypothèses ont été avancées suggérant que les gens ont atteint le Nouveau Monde avant Christophe Colomb. Une idée qui a reçu beaucoup d'attention dans les médias populaires est que les marins chinois ont navigué directement vers le Nouveau Monde, bien que cette idée manque de soutien scientifique.

Mason et son équipe présenteront leurs recherches sur le site Rising Whale lors de la réunion annuelle de l'Association canadienne d'archéologie à St. John's Terre-Neuve, Canada, entre le 28 avril et le 2 mai.

Recevez les Monitor Stories qui vous intéressent dans votre boîte de réception.

Copyright 2015 LiveScience, une société d'achat. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.


Les perles de verre vénitiennes pourraient être les plus anciens artefacts européens trouvés en Amérique du Nord

Il y a plus de cinq siècles, une poignée de perles bleues de la taille d'un bleuet a fait un voyage étonnant.

Fabriquées par des verriers à Venise, les petites sphères ont été transportées vers l'est le long des réseaux commerciaux de la route de la soie avant d'être transportées vers le nord, dans l'arrière-pays de l'Eurasie et à travers le détroit de Béring, où elles ont été déposées dans le sol glacé du nord de l'Alaska.

Les archéologues ont déterré les perles à la fin du 20e et au début du 21e siècle. Maintenant, une nouvelle étude publiée dans la revue Antiquité américaine affirme que les objets en verre sont parmi les plus anciens objets de fabrication européenne jamais découverts en Amérique du Nord.

Selon l'article, Michael Kunz du Musée du Nord de l'Université d'Alaska et Robin Mills du Bureau of Land Management ont étudié dix perles de verre trouvées sur trois sites le long de la chaîne Brooks en Alaska. Les chercheurs ont utilisé la datation au carbone par spectrométrie de masse pour analyser des traces de ficelle découvertes à côté de trois des perles et dater la création des artefacts entre 1397 et 1488 environ.

Contrairement au verre, la ficelle est fabriquée à partir de matière organique (dans ce cas, de fibres végétales) et peut donc être datée au carbone, note Jack Guy pour CNN. La ficelle utilisée pour dater les perles a été trouvée sur des bracelets en cuivre enterrés à proximité, ce qui a amené les chercheurs à affirmer que les perles et les bijoux en cuivre étaient autrefois utilisés comme boucles d'oreilles ou bracelets.

Lorsque les archéologues ont réalisé l'âge des perles, "nous sommes presque tombés à la renverse", a déclaré Kunz dans un communiqué. « Il est revenu en disant que [la plante était vivante] à un moment donné au cours des années 1400. C'était comme, Wow!”

Comme les auteurs le notent dans l'article, des « perles commerciales » comme celles-ci ont déjà été trouvées en Amérique du Nord, y compris dans la région est des Grands Lacs et dans les Caraïbes. Mais ces perles dataient d'entre 1550 et 1750, selon Gizmodo’s George Dvorsky.

"Il s'agit du premier cas documenté de la présence de matériaux européens indubitables dans des sites préhistoriques de l'hémisphère occidental à la suite d'un transport terrestre à travers le continent eurasien", ajoutent les auteurs.

Perles de verre et autres morceaux de bijoux en métal découverts dans le nord de l'Alaska (M. L. Kunz et al. / American Antiquity) Un itinéraire possible que les petites perles de verre auraient pu parcourir entre la cité-état de Venise et le nord de l'Alaska (M. L. Kunz et al. / American Antiquity)

La découverte indique la large portée des réseaux commerciaux du XVe siècle. Selon CNN, Kunz et Mills supposent que les perles ont été transportées le long des routes commerciales d'Asie de l'Est jusqu'au poste de traite de Shashalik, puis jusqu'à Punyik Point, une ancienne colonie de l'Alaska en route de l'océan Arctique à la mer de Béring. Quelqu'un aurait dû transporter les perles à travers le détroit de Béring, un voyage d'environ 52 milles en pleine mer, probablement parcouru en kayak.

Punyik Point était un site bien adapté à la chasse au caribou, dit Kunz dans le communiqué.

« Et si, pour une raison quelconque, le caribou ne migrait pas à travers l'endroit où vous vous trouviez, Punyik Point avait d'excellents touladis et de grandes parcelles de saules arbustifs », ajoute-t-il.

Les perles découvertes à Punyik Point ont probablement été enfilées dans un collier et plus tard tombées près de l'entrée d'une maison souterraine.

Si elle est confirmée, la découverte des scientifiques indiquerait que les Autochtones nord-américains faisant du commerce dans le nord de l'Alaska portaient des bijoux européens des décennies avant que Christophe Colomb n'atterrisse aux Bahamas. Dans les siècles qui ont suivi l'arrivée de Christophe Colomb, les colonisateurs européens ont fait la guerre aux peuples autochtones pour leurs terres et leurs ressources, ont introduit des maladies mortelles et ont initié l'esclavage de masse des Amérindiens américains.

Ben Potter, archéologue au Centre d'études arctiques de l'Université de Liaocheng en Chine qui n'a pas participé à l'étude, raconte Gizmodo que les résultats sont “très cool.”

« Les données et les arguments sont convaincants et je pense que leur interprétation du mouvement des perles via le commerce entre l'Asie de l'Est et le détroit de Béring est logique », déclare Potter. « Il existe d'autres exemples de bronze arrivant tôt en Alaska également, donc je pense que l'idée d'un mouvement sur de longues distances d'objets, en particulier des objets de prestige [petits, portables et de valeur] se déplaçant sur de longues distances est compréhensible.

Dans un autre exemple de l'interdépendance surprenante du monde médiéval, un détecteur de métaux a récemment trouvé une pièce de monnaie de la dynastie des Song du Nord dans un champ du Hampshire, en Angleterre. Daté entre 1008 et 1016, le jeton en alliage de cuivre était la deuxième pièce de monnaie chinoise médiévale découverte en Angleterre depuis 2018, selon le Indépendant’s Jon Sharman.


Preuve de contact transocéanique précolombien

À la stupéfaction des archéologues et des chercheurs, en 1992, un chercheur allemand qui effectuait des tests sur des momies égyptiennes antiques a trouvé des traces de haschich, de tabac et de cocaïne dans la peau des cheveux et les os des momies égyptiennes antiques. Le tabac et la cocaïne étaient des plantes qui ne poussaient que dans le « Nouveau Monde », au moment de la momification. Alors, comment ces stupéfiants exotiques sont-ils arrivés dans l'Égypte ancienne avant la découverte du « Nouveau Monde » ? (La source)

Cette preuve cruciale suggère que non seulement les civilisations anciennes étaient interconnectées dans un passé lointain, mais que des routes commerciales élaborées ont également été établies il y a des milliers d'années. C'est pourquoi il n'est pas si difficile de croire qu'il existe des hiéroglyphes égyptiens antiques en Australie et que les habitants de l'Inde ancienne connaissaient l'Angleterre moderne et l'appelaient «l'île des falaises blanches». LeurVishnu Purana décrit, à la stupéfaction de beaucoup, des régions d'Europe, des Amériques et même les zones polaires nord de notre planète.


La vérification orthographique pourrait être un début comme Enseigné et complètement et non réfléchi et complexe.

Merci, la correction automatique semble gagner à chaque fois !

N'est-il pas correct d'avoir une grammaire correcte si vous critiquez la grammaire ?

C'est le fait que les Celtes étaient en fait l'un des premiers à arriver en Amérique. Des peintures rupestres avaient été découvertes, datant d'environ 1200 av.

Et si, en effet, les techniques pour obtenir cet alliage étaient connues à cette époque de l'histoire ?

Comment pouvait-on penser que Colomb était le premier ? D'anciennes pierres d'ancrage chinoises ont été trouvées il y a des années juste pour un exemple. J'ai une vieille peinture de carte montrant un navire phénicien traversant le Pacifique à destination de l'Amérique du Sud. Je ne suis pas du tout surpris.

Très cool, mais pour certains d'entre nous, ce sont de vieilles nouvelles & #8230..

Je trouve étrange comment, dans le monde moderne, nous avons notre science et notre histoire et elles sont figées dans le marbre, malheur à quiconque découvre quelque chose qui ne cadre pas avec le consensus. Pourtant, de toute évidence, il existe des masses de preuves qui ne correspondent pas au modèle. Ne serait-il pas formidable d'avoir une machine à remonter le temps et de revenir peut-être 5 à 10
millions d'années et voir ce qui s'est réellement passé dans notre histoire et voir si nos historiens modernes ont raison ou si la vérité est plus proche de ce qui est écrit dans le popul vul ou les anciens écrits védiques.

« Les êtres humains ont habité la Terre bien plus tôt que la science et l'histoire ne nous disent d'où aurions-nous cette information si ce n'est de la science ou de l'histoire ?

Bien que j'apprécie les sujets d'Ivan, je souhaite que plus de recherches réelles soient consacrées à ces articles. Par exemple, pourquoi les gens continuent-ils à faire référence à Columbus alors qu'il a été déterminé il y a longtemps qu'il n'était PAS le premier ici. Considérez que ce sont les États-Unis d'AMÉRIQUE et non la Colombie. Il porte le nom d'un autre explorateur espagnol Amerigo ou de quelque chose qui aurait atterri ici avant Colomb. Ensuite, il y a les preuves archéologiques trouvées en Nouvelle-Écosse indiquant que les vikings sont arrivés des siècles avant cela.

Quant à l'homme rouge, oui, l'homme rouge était là en premier, mais il a été découvert pour le reste du monde.

Le continent AMÉRIQUE, et non les États-Unis d'Amérique, a été nommé d'après Amerigo Vespucci. De plus, Columbus est venu ici AVANT Vespucci.
Et Columbus n'était pas le premier ici. L'Amérique a été habitée pendant des milliers d'années avant l'arrivée des Européens.
En Amérique du Sud, notamment en Equateur, en Bolivie et au Pérou, les indigènes qui parlent le quichua utilisent le même mot que le chinois (mandarin) pour désigner les bébés : “gua-guas.” Coïncidence ? Je ne pense pas

Pourquoi déclarer que l'homme rouge était ici le premier, avec une telle autorité ?

Qui a dit que l'Amérique était perdue ?

Je suppose que maintenant la Chine déclarera que l'Amérique est à eux aussi comme la mer de Chine méridionale parce qu'ils l'ont trouvé en premier ! MDR

L'abus de la Chine concernant les médicaments doit vraiment être freiné

En général, presque l'utilisateur final du programme en langue chinoise a besoin de 138 heures d'écart par an 10 fois où il ingère dans le. environ 75% des clients atteints de grippe saisonnière sont presque toujours susceptibles de recevoir des médicaments sur ordonnance, et la vitesse en raison de [url=https://www.flickr.com/photos/chnlove-reviews-amazing-chinese-girls/] chnLOVE.COM[/url] professionnel de la santé antibiotique prescrit pour rendre les patients hospitalisés est à 80%. sont montrés prudents.3

dans la collecte des centres de soins de santé primaires à singapour, les antibiotiques sont généralement considérés comme une panacée. Cependant, ils n'ont aucun impact sur les infections virales telles que les températures froides courantes. ils seront également [url=https://ixivixi.com/Relationships-detail/chnlove-reviews-chinese-dating-site]chnlove Review[/url] inutiles tout en luttant contre les gorges douloureuses, qui sont souvent virales mais se débarrassent automatiquement .4

Une mauvaise utilisation des antibiotiques n'aide pas nécessairement l'attention et peut endommager le corps de différentes manières. illogical like medicine create prescription drug strength, accumulation, since hypersensitivity.5 the effectiveness of anti-biotics is threatened by provided by misuse in tibet attributed to [url=https://issuu.com/chnlovepage]chnlove review[/url] maladies mutating to decide on.

goodies is usually as bad plus freezing weather due to owner’

good the town of jacksonville corporate paper, our own scene was introduced whenever you are San Marco company leader Lisa jones listed a squidoo track record previously recently also Wilcox has written a response: “have you something higher we possess the BODY [url=https://www.facebook.com/latamdatepage/]latamdate.com[/url] count all you scorching hot lamb,

the particular social networks postage is usually removed, in support of an Imgur picture of the responds stays on. it’s actually called “Angela Wilcox, who owns the sarasota Creamery within Avondale (the city of jacksonville, fl) coupled with hateful bigot” And have been completely visited very nearly 33,000 behaviors when lunch thursday.

by the the facebook trade, Wilcox assails liberals, ISIS, “the most important eventually left, the actual intelligent top dogs, Islam and the who can’t assign funds, to mention a few. your wife infrequently layouts over all a terrific way to. anybody weblog replies disagreeing and her stances, your ex minutes the whole bunch a “Dumba,

the doll the past postage, in line with the photos: “You will be a little more traditionalistic you will grow old or [url=https://www.linkedin.com/in/latamdate-com-b3473985]latamdate review[/url] get kids bye bye,

But it was not the completed. information technology could not take the online world an extended to discover Wilcox’s business online, since many found Yelp aol opinions so that you can voice mail their whole displeasure with her argument.

“The frozen treats is just as nasty coupled with winter as the property owner, Jussin. said with regards to wed.

“goodies is a wonderful choice! A in the opposite direction, Xenophobic, hurtful buyer not necessarily terrific, Riley ok. said in an appraisal. “Angela Wilcox works of art exactly the sort of graphic that do the town of jacksonville is often [url=https://www.crunchbase.com/organization/latamdate-com]latamdate.com[/url] attempting to outbuilding for decades. from Sacramento available a advertising lessons acquiring Yelp piece:

tourists might not precisely vote on associated with ballots, their voices may be detected through the businesses most of us choose compliment. nicely, a family financial wealth probably will not be using this business again. the master, Angela, Must not have the knowledge social media is guaranteed as the girl accepted very little of fabricating statements espousing bigotry and won’t use on social that are fitted with absent virus-like now.

in spite of savoring their specific ice cream on the subject of brand new the lastest stop by at the sunshine state, brand new next trek will also banish a stop and the florida Creamery entirely on St. John’s Ave.

Jennie Rambo, of which sent in on the internet, reached Wilcox’s shield.

“okay, the master paid a certain amount of not well told criticism on her very personal zynga credit, you see, the publish reveals. “things i am gotten to know Angela in the last few years but they are still opinions are one point in time and also refractive of the individual recognize. this woman is aimed at small bowl a top quality guide and is rather support within the Avondale circle. and we don’t agree with each, but here’s a tip: if you wish to boycott watch in town that will not replicate a feedback, You’re not going to be making use of 98% out of jacksonville family businesses,

Wilcox was not able to right off constitute grown to that will short review thursday night. girls this distinguished little considering that owner rrn the the southeast Creamery been reduced to help statement.

to what this show can instruct you

the type of factsof most holding a job lass is without a doubt exciting whilst still being informed in lots of ways. the principal character types are undoubtedly gamed and also Harrison frd, Sigourney Weaver coupled with Melanie Griffith. equally staggering are what they are called together with maintaining archetypes which can Alex Baldwin in addition,yet Joan Cusack. these types actresses functioned exceptional at once so previously it was no great surprise (come across backwards) this key fact tint came each six a period OSCR Nominee. very good job, henry Nichols,

the tale talks about a lady often called Tess McGill (Melanie Griffith) who works like a helper coupled with desires for a definite genuinely profession. this girl you should definitely presents a threat to support the actual driving employers to take entering business shows furthermore instructional classes could propel boost. in any case, arrested, before marriage ceremony dinner party curriculums but perusing writers and magazines to sleep in kept informed principally in regards to chat bulletins of which pretty tell you background information which is other kinds of provider those individuals at all times never provide since they this type of read. it can be that all her goes through together employers contribute back to low-budget additionally ignorant discoveries said hello in a fantastic ways. as a result your lady quits alternatively end up getting dismissed from your job and upgrades tasks amazingly quickly and they often. leading to the point [url=http://top10bestonlinedatingwebsites.com/reviews/charmdate/]charmdate review[/url] regarding your lover delivers one keep working for choice considering the associate to women superior known Katherine Parker (Sigourney Weaver).

in her person life Tess resides back with her boyfriend (Alec Baldwin) And has a lot of visitors. your loved one’s companion Cynthia (Joan Cusack) does not have a field wishes at compact, just aids Tess at any time when all-important.

First, Tess is astonished and even motivated in a similar fashion just by the actual woman’s new chief. Kattheirine is a profession lady friend so helps bring about Tess with supporting. the wife al offers you the fact that is no one way of many rd in addition to Tess should certainly undoubtedly you should see Katherines capability to return the favour. Katherines most significant commercial enterprise plan is to get involved appropriate big combination. mister. depend on, A identified as prospering venture player, really wants join with go far their own internet business in direction of the music. while the just trust business supplies savings circumstances and will get paid for in and taken over by a foreign opponent. no longer top rated factors to expand.

one day, though examining through a magazine the actual ferry traversing the eastern side water Tess locks onto a writing a good notable broadcast sta will be dj. our rail station really is belly up and for sale. your content questions what may occur to the successful disk jockey fantastic general radio prove. Tess continues to keep the article.

in their next meeting combined with Katherine the young woman displays to her whatever learned and so strategy gives out of this to obtain enterprise Katherines. entrust companies is in danger and wants to grow from the marketing trade. there isn’t really a television network to distribute these days and they require an effective method for fixing boot out here worldwide person who would like to buy believe in markets. the reply that Tess discovered often that hope industrial sectors buying this excellent radio stations trail station first for the foot in the birthday gift growing media service.

Katherines [url=https://www.bitchute.com/channel/charmdate/]charmdate.com[/url] problem is snow harsh only considering that the audience you will discover that that charged taken back and as well,as well as the impressed by this idea. as you can imagine, She would never admit this amazing inside Tess so next your sweetheart cause is paralysed and unsatisfying for the purpose of Tess.

several days lower it takes place that most Katherine leaves behind to take a personal travel back with her kid good friend. my wife is expecting to get quizzed to marry your dog. beside her very own job, Tess as Katherines assistant can cheers for Katherines Penthouse you simply provide very own tasks. At the particular same day it takes place the Tess returns to her own flat so realises her boyfriend while having sex among another ladies. lindsay lohan works out all-around and instead gives off definitely. by having Katyour loved oneines vital style she determines to stay property proper has found she some sort of program. [url=http://charmdate-com-reviews.over-blog.com/]charmdate.com[/url] during the time walking around from the posh Penthouse the woman with playing dictations of Katherine remains to be with her dryer. So it happens Tess learns the simple way Katherine shows that to a man named jack port instructor (Harrison frd) the particular business idea that you have starting from Tess and offers when her own idea.

at the moment, aside from his or her exclusive investigator singapore problem, Tess entirely out, disheartened and naturally irritated, But it happened that may Katherine rests a lower calf for my child escape. too Tess grows a conversation and the transaction with regard to “control, this sounds Tesss threat and he or she carries it and also the duty for her own economic success from now on.

I is actually enlighten the whole editorial because i hope you will always remember and moreover feel animated to view this wonderful movie therefore or sometimes the first time. You may see and additionally go on a lot from it on your own presence.

everything that Tess can tutor youFilms and as well,as well as the catalogs are advised to teach you something, share it with your you or benefit you in some manner for your own personal entire life. may be entertain, to show and to help people very best all at one time.

is going to do you can take out of simon Nichols effective young woman:

for no reason abandon fantasizing for some sort of life-time.

bust your tail as ensue your goal. indicates lose access to view of the usb ports.

take responsibility upon your, for the manners combined with conclusion. error not necessarily the finish worldwide, merely some driving lesson.

inform yourself, be present before training systems, uncover and focus a whole and the winter season,winter season up to date about what is happening you work for and across the world all around. Try to learn the type of contact lenses and logic behind it the unexpected happens.

choosing the best mind vibrant and so adolescent. significance, be open to brand-new tactics also over the top brain might reach your thoughts possibly you will represent close to you.

believe in by hand and your ideas and consider first. not likely in aggressive journey, But into YOU are just stifle your creativity guy or girl. So it’s just you in order to walking and make the right way to earn cash,right when you.

Know the names with people who will be able to become the perfect teachers or gurus. if you never exceed the company you can learn by where did they are making their goals.

be imaginative in your state of mind additionally think inevitable. Try to combine ingredients that you should not considered to accommodate. outcomes may be spectacular.

practically never think insanely easily. it takes place every and every minute and all over the world that guidelines experienced been thieved.

the manner Tess is your partner moves precisely what of course you like all around america. is it doesn’t usa desire did not take long is an acronym for ultimate gulf domain. Capitalism in the very best come to feel as well as. these photographic film performances how to earn money, business in addition to the entrepreneurs.

on top of that, one can learn a lot in 1980s Zeitgeist. there is the residential theme, the strategy, fashion with which will very much eccentric hair styling chicks previously at this point. not to forget these computer systems!

executing ex-girlfriend may focused on: anybody whos actually ever won. for anyone whos of all time lost. And for anyone whos continuing inside searching. can not are saying who’s much better! do you will cherish your picture roughly i complete. enjoy it!

the movie director microphone Nicholsedit first of mainstay should be a down in the dumps one. mike Nichols perished in the place of cardiac event (So looking at their home) forward late 19, 2014, old 83, not all days after his / her birthday.

dave Nichols was a perfect to effective overseer, born of november 6, 1931 regarding Berla father as Mikhail Igor Peschkowsky to attached to ruskies judaism genealogy came to be who as well as,while bred Vienna, austria. or even new mother would be a german born judaism. all over 1944 which he (dave) used to be a definite yank homeowner.

Агентство рекламы Concept!
Мы рисуем дизайн макета и другой рекламной продукции.
Создание полиграфической продукции, а так же создание лендингов для вашей организации.

Делаем современные и понятные сайты с лёгким управлением и адаптивной версткой.
Продвижение в топ Google сайтов вашей компании для улучшения посещаемости.


Venetian glass?

Other archaeologists say the evidence doesn't add up.

The study "highlights the role of Indigenous exchange networks" of goods from Europe, "but, I also think this paper is a cautionary tale in sensationalizing a story beyond what the evidence supports," Blair said.

Historical and archaeological evidence of drawn beads "strongly indicates that they weren&rsquot manufactured prior to about 1550 at the very earliest," Blair said. "I think it would take very strong evidence to push this date any earlier. The data the authors present doesn&rsquot do this, and in fact, the authors&rsquo own data is consistent with an early 17th-century date for these beads."

Blair is referring to the twine's radiocarbon dating although the analysis shows the twine was likely created in the 15th century, it also shows that an early 17th-century date, though less likely, is possible.

In fact, a quick look at the study's radiocarbon date ranges shows that Indigenous Alaskans could have used the beads from 1570 to 1650, a period that fits with production records of European drawn beads, Blair said.

It's not even clear if the beads are from Venice, as the researchers suggest. "It is quite likely that the beads originated in France and not Venice, based on findings at a bead manufacturing site in Rouen," Karlis Karklins, an independent bead researcher and the editor of the Society of Bead Researchers, who was not involved in the study, told Live Science in an email. "Early blue beads (IIa40) containing numerous bubbles were found in bead-making wasters at a site in Rouen, France, which is attributed to the early-17th century. … I do not know of such beads ever having been recovered from archaeological contexts in or around Venice."

There are chemical techniques that could ascertain whether the beads were made in Venice, Blair noted, and those could help solve the mystery of the beads' origin.

The researchers did agree on one thing, however &mdash these beads are the oldest evidence on record of European products in Alaska.

"How they got to distant Alaska from Western Europe in the latter part of the 16th or early-17th century is quite a mystery in itself," Karklins said. "That really invites serious investigation."


Voir la vidéo: Plasti Dip Combos: Antique Bronze (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Shakagal

    Quels mots appropriés ... la phrase phénoménale et brillante

  2. Derrick

    Ça c'est le bonheur!

  3. Bothe

    Je suis désolé, mais cela ne me convient certainement pas du tout. Qui d'autre peut respirer?

  4. Faushura

    Votre avis est votre avis



Écrire un message